Ysopet désuet

Publié le par Dradradra



A
rrivée essoufflée, pas banal…

Balbutiant trois excuses

Cadence infernale.

Début de la pièce, on s’amuse.

 

Ensemble elle et lui,

Feront connaissance avant minuit.

Gagnés par le charme,

Heureux, sur leur nuage parme.

 

Immortels ce soir,

Jouissant de la lumière noire,

Kant et Cassirer s’apprivoisent,

Lentement, sans humeur grivoise.

 

Maintenant amis tendres,

Nos deux cœurs vont prendre,

Ouverts, dans ces heures de fête,

Possession de leurs maîtres.

 

Quiconque déciderait de résister,

Resterait prostré,

Serviteur du malheur, à jamais

Trahi par ceux qu’il aimait.

 

Un vent soudain souffle,  

Vif, il s’engouffre.

Walkyrie furieuse et rebelle,

Xanthie funambule irréelle,

 

Ysopet malgré tout désuet

Zéro pointé, il mériterait.

Publié dans Delirium

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article